Osmose Inverse GUTZZI

Ma Source vous assiste dans votre choix :

GUTZZI, l'eau de boisson se réinvente


Personne n'est sans savoir que l'eau est une ressource épuisable.
Pourtant, il ne paraît pas évident pour tout le monde que l'eau potable est distribuée via un circuit fermé. En effet, l'eau que nous rejetons, qu'il s'agisse des toilettes, de la salle de bains ou de l'évier, finira par revenir à nous à un moment ou à un autre.
On s'en doute, pour maintenir cette eau saine et potable, les traitements chimiques se multiplient.

L'eau destinée à la consommation humaine, en France, est traitée par les communes avant d'arriver dans nos robinets. Mais combien d'entre nous savent comment elle est traitée ?
Pour supprimer un maximum de particules nocives, les communes déversent dans les réseaux de distribution des doses suffisantes de chlore pour désinfecter l'eau, sans quoi elle serait impropre à la consommation.

Depuis le plan Vigipirate mis en place en 2003, le taux maximal de chlore a été porté à 0,1 mg/litre partout, afin de convenir aux populations fragiles telles que les enfants et femmes enceintes. En 2017, en raison des risques de terrorisme chimique, ce taux a été doublé.

Ces traitements sont bien sûr réglementés et très surveillés, mais même si ces doses sont minimes, la consommation quotidienne de chlore n'est pas sans conséquences sur notre santé. Sans compter tous les éléments qui subsistent malgré tout, tels que certains pesticides, résidus médicamenteux ou organiques, nitrates, ainsi que bon nombre de virus.

 

Nos besoins en eau sont variés, pour cette raison, nous la traitons de différentes façons.
Nous utilisons l'eau du réseau pour laver nos voitures ou arroser nos jardins, nous adoucissons l'eau de nos salles de bains, celle qui lave notre linge ou celle que nous mettons dans nos cafetières.
Et pour l'eau de boisson, que faisons-nous ? Comment améliorons-nous la qualité de l'eau qui nous est vitale ?

Adoucir son eau (à l'aide d'un adoucisseur) est très important pour lutter contre le calcaire et par voie de conséquence, la détérioration des canalisations, les problèmes de peau et l'entartrage de nos appareils ménagers.
Mais cela ne nous protège pas contre les bactéries, virus, particules et impuretés que l'on peut tirer directement de nos robinets, et il s'agit pourtant de l'eau que nous buvons.

Quitte à prendre soin de son linge, de ses canalisations, de ses appareils et de son habitation en général, autant prendre soin de sa santé en même temps, non ?
L'osmoseur ne remplace pas l'adoucisseur, il le complète. En réalité, c'est même l'adoucisseur qui complète l'osmoseur, si l'on considère que purifier l'eau que de boisson que l'on consomme quotidiennement est une priorité.

 

Le GUTTZI par Ma Source est l'osmoseur le plus ergonomique de sa génération.


Grâce à des plaques aimantées sur les côtés, la maintenance d'un osmoseur n'a jamais été si simple.

 

Il est totalement étanche pour éviter tout risque de rouille, de fuite, d'intrusion d'insectes ou de poussière...

 

Son interface est incroyablement intuitive : des LED intelligentes vous indiquent l'état de la qualité de l'eau qui vous est restituée en sortie d'appareil, mais pas seulement ! C'est le moment de changer une cartouche ? Vous êtes informé(e) ! Une fuite d'eau s'est déclarée à l'intérieur de l'appareil ? Vous êtes immédiatement averti(e) ! En toute circonstances, gardez le contrôle sur votre appareil et votre consommation !

Enfin, parlons écologie ! Là où les osmoseurs avaient tendance à rejeter six litres d'eau pour un litre consommé, le GUTZZI par Ma Source, lui, n'en rejette que deux ! Une économie considérable pour tout le monde.

Trier les produits par :
4 produits